Partager
Le président comme à l’accoutumée a fait un discours plein de sens et doublé de responsabilité d’un homme d’état préoccupé par le bien être de son pays de sa population.
Le bilan est très satisfaisant et quand on l’analyse on voit que la quintessence a été dit avec objectivité et surtout responsabilité.
Les points qui ont été annoncé en 2015 sont dans l’ensemble réalisés ou en phase de finalisation.
Si nous prenons aujourd’hui son immense programme de l’autosuffisance en riz, nous avons une hausse de plus 64%. Il y’a de quoi espérer car la tendance est favorable. Et ses efforts pour réaliser cet objectif sont d’une constance inégalable.
Le programme de l’agriculture et monde rural a également fait un succès. Nous notons une augmentation record de la production agricole de plus de 82% de céréales. Si nous continuons dans cette lancée nous pouvons nous féliciter pour l’avenir du pays car les Senegalais sont entrain de vivre favorablement ce que certains considéraient auparavant comme utopie.
C’est l’exemple du PUDC, un programme essentiellement conçu pour l’accès au monde rural à de meilleurs services sociaux de base. Aujourd’hui à travers ce vaste programme dont la phase initiale est financée à hauteur de 113 milliards, plusieurs réalisations ont vu le jour.
En dehors des 37 forages réceptionnés en 2015 dans le cadre du Programme national de 300 forages, les premiers résultats du PUDC en seulement quatre  mois d’activité sont très satisfaisants : 63 forages ont été réalisés et 69 châteaux d’eau et 847 km de pistes rurales sont en chantier pour 462 villages des régions de Fatick, Kaffrine, Kaolack, Kolda, Louga, Matam, Saint-Louis, Sédhiou et Thiès.
Grâce au concours du Génie militaire, 18 forages ont été réalisés dans les régions de Kédougou et Tambacounda.
Ceci est une réalité vivante, de l’œuvre du président Macky Sall dans le souci de réduire les inégalités. Une promesse électorale qui est entrain d’être réalisé sans tambour ni trompette.
C’est dans le même souci qu’il avait lancé le programme de bourse de sécurité familiale qui touchent aujourd’hui 300 000 ménages directs. La carte égalité des chances allouées à 50 000 personnes en situation de handicap par an.
La baisse des denrées alimentaires de première nécessité. La baisse des loyers, la Couverture Maladie universelle a permis de prendre en charge gratuitement deux millions  d’enfants de 0 à 5 ans. A ce jour, 600 mutuelles de santé ont été constituées.
Les prix de 270 médicaments ont été réduits ; 1000 agents, dont 500 sages-femmes ont été recrutés pour le compte du Ministère de la santé. Enfin, sur trois ans, nous avons acquis et distribué 150 ambulances, avec l’objectif d’en faire le double en 2016. Personnes n’a fait mieux au Sénégal de l’indépendance à nos jours.
Aujourd’hui le taux de croissance est plus de 06,4%. Pour un pays qu’il a hérité avec un taux de moins de 02%.
Dans le domaine de l’éducation, au cours des trois dernières années, il a réalisé 4 485 salles de classe dans l’élémentaire et 89 collèges. De plus, 5 lycées 42 blocs administratifs et 28 blocs scientifiques et techniques sont en cours de construction. Des amphis construits, des nouveaux lits distribués dans toutes les universités, une augmentation des bourses aux étudiants étrangers. Il a instauré la bonne gouvernance. Le Sénégal s’inscrit aujourd’hui dans le top 10 des pays les plus réformateurs. Une démarche lucide et constance pour la réduction de son mandat de 07 à 05 an, la déclaration de patrimoine, l’OFNAC…. La liste est longue longue sans compter son comportement exemplaire face à ses adversaires véreux.
Le président est sur la BONNE VOIE et le meilleur est à venir avec l’année 2016 !

Rougui Mbaye
Coordonnatrice de la DSE Chine

LAISSER UN COMMENTAIRE