Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Aphone depuis la publication des résultats du scrutin présidentiel du 24 février dernier, le leader de la coalition «Idy 2019» est enfin sorti de son mutisme.

Publicité 1

C’est en marge de la  réunion de ladite coalition, ce mercredi au siège de «Bokk Guis-Guis», que l’ancien premier ministre sous le régime de Abdoulaye Wade a fait une déclaration pour d’abord montrer son indignation face à ce qu’il qualifie d’intimidation et d’agression à l’endroit des jeunes et des femmes de l’opposition.«Nous exprimons notre indignation face aux intimidations et aux agressions de différentes natures qui ont été faites en direction de ces femmes et des jeunes qui ont voulu exercer leur droit, constitutionnellement reconnu, face à la confiscation par le pouvoir, de la volonté populaire», a déploré le leader du parti «Rewmi».Poursuivant, Idrissa Seck a lancé également un appel à toutes les forces politiques et sociales du pays à l’unité. Afin, dit-il, de faire face à cette volonté de confiscation. «Je voudrais lancer un appel dans le cadre de cette prise en charge, la protection de nos acquis démocratiques à l’ensemble des forces politiques et sociales du pays, à l’unité au sein de nos coalitions et de l’ensemble de la classe politique de l’opposition pour que nous puissions faire face à cette volonté de confiscation de la volonté populaire», a dit le candidat malheureux.

Publicité

Assane SEYE-Senegal7

 

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE