Partager

Bamba Fall a passé deux tours d’horloge dans le bureau du Doyen des Juges. En effet, le maire de la Médina poursuivi pour tentatives d’assassinat, destruction de biens appartenant à  autrui, entre autres, devait entrer avec le juge Samba Fall, dans le fond du dossier.

Et, de l’avis d’un de ses avocats, en l’occurrence Me El Hadj Diouf, une liberté provisoire pour l’édile de la Médina est dans le domaine du possible puisque, affirme-t-il, «rien ne s’oppose plus au juge d’accéder à cette requête».

pressafrik

 

LAISSER UNE RÉPONSE