Partager

Parfois, il est difficile de comprendre comment la « majorité mécanique » à l’assemblée nationale entend traiter les Sénégalais dans le respect des règles démocratiques qui régissent notre pays.Des proches du Chef de l’Etat ont proféré des diatribes beaucoup plus caustiques que ceux de Bamba Dièye et pourtant, ils n’ont jamais été inquiétés.

Dans ce landerneau politique national à fleur de peau, où les acteurs politiques ne s’entendent sur aucun critère relatif au processus électoral, est-il judicieux à la majorité de vouloir trainer dans la boue un Cheikh Bamba Dièye qui est un opposant qui serait dans son rôle de s’opposer ! A l’évidence, nombre de Sénégalais sont d’avis que le Chef de l’Etat Macky devrait surtout pousser ses troupes à l’apaisement du climat politique national. Car, rien ne sert d’imposer à un opposant un bras de fer qui n’en vaut pas du tout la peine. Aujourd’hui, les priorités sont autres. Les Sénégalais sont surtout occupés à voir comment les rapports exécrables entre le pouvoir et l’opposition pourraient  aboutir à de larges consensus  en prévision d’une élection présidentielle libre transparente et apaisée. Les dossiers judiciaires aussi controversés de Karim Wade, Khalifa Sall et Barthélémy Dias, entre autres, continuent de traumatiser les Sénégalais, il serait donc plus qu’étonnant que l’affaire Bamba Dièye vienne s’ajouter à cette longue  chaîne de récriminations  imputée  au pouvoir en place. A la limite, ce serait à n’y rien comprendre d’un pouvoir qui se servirait à souhait de la justice comme d’un sabre à la main pour faucher ses adversaires. Le Sénégal mérite mieux que cela.

Assane SEYE-Senegal7

senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE