Partager

On ne parle d’elles, mais les 402 victimes de la démolition des maisons à la cité Tobago sise à l’aéroport Léopold Sédar Senghor souffrent le martyre. En plus d’avoir perdu leurs maisons, certains parmi eux n’arrivent toujours pas à se remettre du choc causé par cette affaire.

Trois victimes de la cité Tobago sont récemment décédés des suites d’un infarctus. « Ils sont mort de manière brutale. Ils ne peuvent plus supporter cette galère », confie notre interlocuteur.

Outre ces cas de décès, notre source nous apprend que deux pères de famille, qui ont vu leur maison détruites, sont affectés psychologiquement. L’un a été évacué à Touba, l’autre a rejoint sa famille à Grand Dakar.

Quid des indemnisations annoncées par l’Etat? Notre source soutient que rien a bougé. « Cette promesse n’est que théorique. On n’a rien vu. On nous a dit que le dossier entre les mains du président de la République. », dit-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE