Partager

Un duel pas des moindres en terme de droit, c’est ce que la défense a opposé à la cour et à la partie civile, au cours de cette audience. Me Khassimou Touré a rebondi sur les violations des droits de son client Mbaye Touré qui n’a pas été assisté par son conseil. Exploitant cette brèche, Me Touré a indiqué que ce procès est nauséabond pour mes acteurs et pour l’image de la justice.

Me Khassimou Toure, avocat de Mbaye Toure « Ce procès est nauséabond pour les acteurs et pour l’image de la justice », a-t-il soutenu avant de demander au juge d’arrêter la procédure par voie de conséquence, puisque cela permettra de tirer les enseignements de l’arrêt de la Cedeao. Selon l’avocat, son client Mbaye Toure qui a le droit de se faire assister par un conseil au moment de son interpellation n’a pas pu bénéficier de cette faveur. « Vous ne pouvez pas mépriser cet arrêt car il s’impose a vous », a-t-il martelé dans un ton ferme et sous le regard imperturbable du juge Demba Kandji. A noter que lors de sa dernière intervention, le procureur général a soutenu que « l’enseignement qu’on peut tirer de l’arrêt de la Cedeao, c’est a l’avenir ». Ce que bat en brèche Me Toure. A l’instant, le juge Demba Kandji a suspendu l’audience jusqu’à mercredi 18 juillet a 10 heures. Le temps de méditer sur les exceptions. Et c’est sous les chants pathétiques des femmes venues nombreuses pour apporter leur soutien a l’édile se referme ce procès en appel qui aura duré trois jours.

Assane SEYE-Senegal7

 

senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE