Partager

«On est en Phase d’un dossier d’évasion fiscale. On devait saisir la direction générale des impôts et domaines. Si dans des cas aussi concrets, on ne peut rien faire, a fortiori, sur des suppositions de comptes bancaires qui seraient logés au Panama. On ne pourra rien faire. Parce qu’il y a un secret bancaire».

Ces propos sont de ‘expert des affaires fiscales, Ousmane Sonko.

Commentant toujours cette affaire dans l’émission «Objections» de Sud Fm, il n’a pas hésité de faire des révélations. «Le Pétrole Sénégalais n’a pas été découvert en 2012. Les premières découvertes ont été faites depuis les années 2000. Pendant ce temps, l’actuel président de la République était le directeur des banques de données de Pétrosen. Quand on finalisait, il était directeur général de Petrosen. Il a été ensuite ministre des Mines et de l’Energie. Et, c’est maintenant que son frère, qui n’a aucune connaissance de ces questions, sort subitement de nulle part pour être un magnat du pétrole. Je considère que dans ce dossier, il y a délit d’initié», explique M. Sonko.

Qui détaille par ailleurs que «les conditions pour la concession n’ont pas été respectées parce que, jusqu’à présente, Pétro Tim n’a fait aucun investissement, aucune fouille, aucune recherche au Sénégal. Et, nous le savons tous, en juin 2012, le président de la République signe un décret pour accorder 10% à Petro Tim et 10% à l’Etat du Sénégal».

Allant plus loin dans ses propos, le leader du parti Pastef-les Patriotes estime que Timiss, pour ses 90%, cède, 60% à Cosmos.  «On sait que Timiss a cédé à Cosmos à 200 milliards. Il suffit de faire une règle de 3, si on applique la méthode du prix comparé qui est une méthode fiscale, pour dire que la première session a dû coûter 300 milliards. Qu’est-ce que l’administration fiscale a fait a fait pour se saisir du dossier, fiscaliser au minimum 90 milliards de recettes fiscales ont été perdus».

Azactu.net

LAISSER UNE RÉPONSE