Partager

Aïda Samb trouve qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat dans l’affaire des sacs de Wally Seck. Bien que le fils de Thione a déchiré symboliquement un des sacs en question et a demandé pardon, Aïda Samb estime qu’il doit être libre de ses choix.

« Ma conviction est que chacun est libre de ses choix. Je pense que l’affaire des sacs de Wally, c’est un  faux débat. Ça ne mérite pas ce tollé. Qu’on le laisse faire ce que bon lui semble, ça ne regarde que lui », peste t-elle.

Sur la caricature de Cheikh Ahmadou Bamba par Jeune Afrique, la chanteuse confie avoir eu mal. Aïda Samb juge anormal que l’image du Cheikh soit utilisée pour parler des questions de mode.

« Maintenant, en tant que talibé de Serigne Touba, j’ai eu très mal qu’on le caricature pour expliquer un phénomène de mode. C’est tout juste pas normal, mais il ne faut pas non plus qu’on mette tout sur le dos de Wally Seck », a fait savoir Aïda Samb dans les colonnes de l’observateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE