Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

C’est un cacique du pouvoir de Macky qui indique la voie sur les dossiers très controversés de Khalifa Sall et Karim Wade. Selon Moustapha Cissé Lô, si ces deux « damnés » du régime en place étaient de la présidentielle, le président Macky irait au second tour. Autrement dit, Cissé Lô conforte l’idée selon laquelle, ces deux dossiers sont éminemment politiques comme l’avaient toujours cru une bonne partie des Sénégalais.

Publicité
Publicité 2

Qui parle se dévoile. Et cet adage Ouolof sied bien à Moustapha Cissé Lô qui a indiqué au cours d’une rencontre à Yoff que si Karim Wade et Khalifa Sall avaient participé au scrutin présidentiel, Macky se serait retrouvé au second tour. Suffisant pour comprendre sans risque de se tromper que le pouvoir et son chef auraient usé des institutions de la République pour écarter trivialement de potentiels candidats à la course présidentielle. Car cet aveu de taille de la part d’un proche du Chef de l’Etat ne saurait être dénudé de sens. A l’évidence, le scrutin passé, nombre de Sénégalais pensent que ce quinquennat du  président Sall devrait être placé sous le signe de l’apaisement et de la décantation de dossiers d’opposants jugés « lourds »pour ne pas dire opaques. Il faut dire que dans le cadre du bilan immatériel imputé au pouvoir en place, figure en bonne partie l’instrumentalisation de la Justice à des fin crypto personnels. Ce qui n’est pas bon signe pour un pouvoir qui tend vers une fin de mandat.

Assane SEYE-Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE