Partager

Les députés ont adopté, hier, le projet de loi portant création de l’Ordre national des experts du Sénégal (Ones). Ce projet de loi permet de « réaménager » les anciens textes régissant, depuis trois décennies, les activités des experts et évaluateurs.

Aussi, l’adaptation du texte initial au contexte actuel vise à assurer « un encadrement plus sécurisé » des activités et des transactions économiques. Ainsi, il s’agit de fondre les activités des évaluateurs dans les spécialités de la profession d’expertise existantes. Selon Le Soleil, le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, estime que la nouvelle loi vient « réparer une injustice » et qu’elle permettra désormais de permettre aux personnes concernées d’exercer leur métier dans un cadre juridique adéquat.Pour Me Djibril War, cette loi vient à son heure, parce qu’à l’heure actuelle, le titre d’expert est « galvaudé », alors que le titre d’expert devrait s’acquérir comme celui d’un médecin, d’un avocat ou d’un magistrat qui nécessite des années de labeur sur les bancs de l’école avant de prétendre l’être. Pour lui, le fait d’avoir voté cette loi est « l’aboutissement d’un combat de plus de 34 ans ». Combat mené par des personnes comme Me Mbaye Jacques Diop qui ont toujours lutté pour redonner aux experts leur place.

LAISSER UN COMMENTAIRE