Partager
Sudanese demonstrators chant slogans as they march along the street during anti-government protests in Khartoum, Sudan December 25, 2018. REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah - RC12D2FBAFE0
Publicité Home Page
Publicité 3

Le pays est en proie depuis le 19 décembre à des rassemblements provoqués par la décision du gouvernement de tripler le prix du pain.

Vingt-deux personnes sont mortes dans les manifestations antigouvernementales qui secouent le Soudan depuis trois semaines, ont annoncé jeudi 10 janvier les autorités, les organisateurs de la contestation appelant à de nouveaux rassemblements vendredi. En plein marasme économique, le Soudan est en proie depuis le 19 décembre à des manifestations provoquées par la décision du gouvernement de tripler le prix du pain. Les protestations se sont rapidement transformées en un mouvement contre le président Omar Al-Bachir, qui tient le pays d’une main de fer depuis un coup d’Etat en 1989.

Publicité
Publicité

Jeudi, la police a annoncé que trois manifestants étaient morts à la suite d’un rassemblement de protestation qu’elle a qualifié d’« illégal » dans la ville d’Omdourman, voisine de Khartoum. « Nous avons ouvert une enquête », a précisé le porte-parole de la police Hashim Abdelrahim dans un communiqué sans donner davantage de détails sur la cause des décès, rapporte Le Monde

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE