Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Publicité

En pleine campagne électorale dans l’intérieur du pays, Ousmane Sonko a fait le voyage dans le bus de la presse entre Louga et Guéoul pour s’entretenir, en cours de route avec les journalistes. Le candidat de la coalition Sonko président s’est exprimé sur la venue de l’ancien président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade à Dakar. « J’ai toujours dit qu’il y a une relation particulière entre le président Abdoulaye Wade et moi. Je ne l’ai connu qu’en 2017 après les législatives et c’est le premier président de la République du Sénégal à qui j’ai serré la main, je ne connais aucun président de la République au monde, je n’ai jamais rencontré un président sénégalais, y compris l’actuel », déclare le président de Pastef/les patriotes. Poursuivant, Ousmane Sonko décrit la relation particulière qu’il a avec le Président Abdoulaye Wade. « Il y a une affection mutuelle et personnelle sur le plan politique. Comme il le dit lui même, il se reconnaît, se revoit en moi à ses quarante ans, menant les mêmes combats, donc c’est ça qui fonde notre relation. » À la question de savoir s’il y aurait la possibilité d’une alliance politique entre lui et Me Wade, il déclare que : « on a beaucoup communiqué pendant qu’il était l’extérieur du pays, mais on a jamais discuté d’alliance politique, seulement des discussions où ils me donnent des conseils et des orientations. » Ainsi, après le retour du père de Karim, le candidat de la coalition « Sonko président » décide d’effectuer une pause de sa campagne pour rencontrer Me Wade ce 8 février 2019. « Nous, nous sommes ouverts à une discussion beaucoup plus approfondie pour voir ce qu’on peut faire pour le Sénégal. Une fois qu’on sera ensemble, on discutera en profondeur et j’espère qu’il jouera un rôle déterminant », tonne-il. « Je considère que parmi les quatre présidents que nous avons eu, il a était le meilleur pour ce qu’il a fait pour le pays et surtout c’est un homme qui sur les aspects patriotiques reflète la conception sur notre combat politique, car c’est seul avec Me Abdoulaye Wade qu’on a eu un président de la République sénégalais qui a eu à dire non vis-à-vis de l’ancienne puissance coloniale et également pour sa combativité parce qu’à son âge, s’il est encore là à mener un combat politique, on ne peut qu’avoir de l’admiration par rapport à sa détermination », rajoute Ousmane Sonko. Au sujet de la volonté de l’ancien président au Sénégal d’empêcher que les élections ne se tiennent, l’ancien fonctionnaire des impôts et domaines juge que c’est une position de principe et il la fonde sur un certain nombre d’arguments, mais « nous sommes déjà dans la campagne et le processus est déjà en place, n’empêche nous allons l’écouter pour connaître le fondement de sa position officiellement », a martelé Ousmane Sonko.

Publicité

Senegal7 avec DAKARACTU (Djily Mbayang Mbaye)

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE