Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Le leader de L’Union Centriste du Sénégal (Ucs) n’a pas du tout apprécié les sorties au vitriol de ses anciens camarades de parti qui ont rejoint la mouvance présidentielle. Dans un entretien avec le journal L’Obs, Abdoulaye Baldé a taillé sur mesure Souleymande Ndéné Ndiaye et l’ancien directeur de cabinet de Abdoulaye Wade, Pape Samba Mboup.

Publicité
Publicité

Le maire de Ziguinchor Abdoulaye Baldé n’a pas apprécié les récentes sorties de ses deux anciens camarades qui ont aujourd’hui rejoint le camp du pouvoir. A en croire l’ancien ministre des forces armées, quand on a exercé de hautes responsabilités et qu’on a connaissance de choses qui se sont dites entre quatre murs, il faut se garder d’aller les répéter. « Si je répétais tout ce que je sais, depuis Abdou Diouf jusqu’à maintenant, ce ne serait bon pour personne. Par conséquent, je pense qu’il faut savoir être un homme d’Etat, quelqu’un qui peut garder les secrets quelles que soient les circonstances ou les convictions politiques », déclare le candidat de l’Ucs.
Toutefois, le centriste dit avoir du respect pour Souleymane Ndéné Ndiaye qui est « un ami » et Pape Samba Mboup, « un grand-frère », mais pense cependant qu’ils devrait faire preuve de retenue dans les propos qu’ils ont tenus.
« Abdoulaye Wade a contribué à notre ascension sociale à tous, il nous a façonnés, nous avons tous été ses petits enfants et je sais l’affection qu’il a pour Pape Samba Mboup. Je sais aussi tous les services que Pape Samba a rendus à la République quand il était chef de cabinet. Souleymane Ndéné également était très proche de Wade, mais je sais qu’il avait une intimité marquée avec Wade. Pour autant, cela ne peut pas autoriser certains écarts de langage. Je les respecte tous, mais je pense que cette fois-ci, ils sont allés trop loin », s’est-il désolé.
Ousmane SAMB – Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE