Partager

N’est ce pas le camp du président Adama Barraw qui criait urbi et orbi que l’ancien dictateur avait vidé les caisses de l’état avant de s’envoler en Guinée Équatoriale? Paradoxe ! Et pour cause, ce même régime qui vient à peine de s’installer, suce les derniers Dalasis encore existants. Tant est-il que l’ancien Président Yaya Jammah avait vraiment puisé dans la cagnotte du trésor public gambien.

En effet rien que pour le confort de son cabinet toujours logé à Kairaba Hotel, le président Barrow coute près de 20 millions de nos francs par semaine au contribuable gambien. Un luxe dans ce pays qui figure parmi les plus pauvres sur la planète et qui espérait vraiment une rupture avec l’avènement de la coalition de l’opposition au pouvoir. Plus grave, les dépenses sont accentuées sur rafraîchissements, boissons et déjeuner alors que le Président Adama Barrow y travaille entre 8h00 et 16h00 et durant cinq jours par semaine. Certains gambiens surtout de la diaspora ne comprennent pas la volonté du président élu de vouloir résider à Kairaba Beach Hotel alors (même si State House n’est pas disponible) qu’il existe assez de bâtiments administratifs au niveau de la cité de l’Union Africaine à TAF Brufut et cela reviendrait moins cher au contribuable gambien qui cherche la queue du   diable pour la tirer tellement  les débuts du magistère du président Barrow s’avèrent amers.

Sur le document obtenu par dakarposte.com il est facile de voir que l’actuel Secrétaire Général de la Présidence gambienne Pa Musa Jallow est le principal signataire des factures au nom de l’état. Pour en savoir davantage, nous avons contacté une source proche du président Barrow qui confirme les montants tout en nous signifiant que la moitié des montants sur les factures est offerte au président par les services d’un homme d’affaires du nom de Colin Rispin. Mais le meilleur est à venir nous confirme notre source car dans les prochains jours , les nouveaux ministres seront dotés de véhicules 4X4 Toyota sans compter le matériel de bureau à acquérir dont le principal fournisseur est un grand activiste bien connu au Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE