Accueil Actualités Barthélémy Dias après sa condamnation : « Je n’ai pas 25 millions...

Barthélémy Dias après sa condamnation : « Je n’ai pas 25 millions à donner à qui que ce soit (…) Député ou pas je m’en moque… Le pouvoir est en embuscade pour rendre Khalifa Sall inéligible »

3
Partager

Condamné à 2 ans de prison ferme dont six mois avec sursis, Barthélémy Dias a réagi à cette sentence lors d’un point de presse tenu chez son père.  Selon lui cette sentence vise à le rendre inéligible ainsi que Bamba Fall et meme Khalifa Sall, estimant par la meme occasion que « être député ou pas c’est le cadet de ses soucis ».

« Ce n’est pas parce que je ne vais pas passer cette nuit en prison que nous avons gagné » a-t-il dit.
La raison de cette non-satisfaction a-t-il ajouté c’est qu’il faut que cela cesse que « pour des raisons politiques que l’on veuille liquider un adversaire. Vous avez entendu 6 mois ferme dans ce verdict. A partir de six mois j’ai un casier judiciaire qui me rend inéligible pour les élections législatives de Juin 2017, je souhaiterai dire à Macky Sall que je sois réélu député ou pas c’est le cadet de mes soucis. Mais je considère que nous devons nous battre pour que le droit soit dit ».

« Je n’ai aucun commentaire à faire sur la décision rendue par les magistrats, parce que le juge Dème a eu l’honnêteté de sortir et de dénoncer les mots dont souffrent la justice. Nous devons donc nous battre pour que plus jamais le pouvoir politique ne puisse utiliser le pouvoir judiciaire pour rendre inéligibles des adversaires politiques. On veut rendre Bamba Fall, et moi-même inéligibles et dans les heures à venir vous allez entendre un débat sur Khalifa Sall. A l’heure où je vous parle, le pouvoir est en embuscade pour rendre Khalifa Sall inéligible, ce n’est pas parce que je ne vais pas passer cette nuit en prison que nous avons gagné. Nous avons le devoir de nous battre pour la postérité » a martelé le maire de Mermoz Sacré-Cœur.

Barthélémy Dias n’a pas aussi cessé de se disculper du meurtre de Ndiaga Diouf. Selon lui, si la justice sénégalaise doit le condamner, elle doit être capable de prouver qu’il a tué Ndiaga Diouf.

« Ce verdict ne correspond pas aux attentes des sénégalais.  J’ai toujours dit que je suis un acteur dans ce procès, c’est un procès qui concernait l’intelligence des sénégalais. Nous nous sommes retrouvés en pénal et vous comprenez que pour condamner quelqu’un en pénal il faut amener des preuves. Et je défie quiconque d’amener des preuves que j’ai tué Monsieur Ndiaga Diouf. J’ai déjà dit que je me suis défendu, je ne suis pas un meurtrier et surtout pas celui de Ndiaga Diouf. Et tout ceux qui ont suivi ce procès peuvent confirmer que le parquet a été incapable d’apporter la preuve que j’ai tué Ndiaga Diouf».

Pour finir, Barthélémy Dias a assuré qu’il ne paiera pas l’amende de 25 millions  qui lui a été infligée. Il a demandé à la famille de Ndiaga Diouf de se rapprocher de l’AJE à cet effet puisque lui ne disposant pas de cette somme.
« Je n’ai pas 25 millions  à donner à qui que ce soit. Je n’ai pas de biens immobiliers, ou d’avoir qui peuvent être évalués à 25 millions. Les seuls responsables de ce crime sont les commanditaires et l’Etat du Sénégal. L’état a une assurance qui est l’agent judiciaire, la famille de Ndiaga n’a qu’à saisir l’AJE pour se faire rembourser ».

LAISSER UNE RÉPONSE