Partager

Connue pour ses combats politiques et ses prises de position courageuses, me Aissata Tall Sall régnait en maitre dans la commune de Podor. Elle y avait une base solide, coiffait aux poteaux ses adversaires politiques qui militent dans cette zone. Sur ce, elle avait acquis même le titre de «lionne de Podor».

Mais, constate Libération, depuis quelques années, pour ne pas dire depuis l’accession de Macky Sall à la tête du pouvoir, ce titre semble lui échapper des mains au grand bonheur de racine Sy, qui a commencé à bien se passionner dans cette commune. La preuve, lors du référendum du 20 mars dernier, il a infligé une défaite cinglante à l’édile de Podor qui, pourtant, avait appelé à voter Non.

Un revers qui semble remettre en cause toutes les ambitions qu’elle avait. Oui, Aissata Tall Sall visait loin. D’ailleurs, elle avait postulé pour le poste de Secrétaire général national du Parti socialiste (PS) en défiant Ousmane Tanor Dieng. Des objectifs qui n’ont pas été atteints. Aujourd’hui, ses rêves de diriger les rênes du pays sont tombés à l’eau.

LAISSER UN COMMENTAIRE