Partager
Publicité

La star américaine de R’n’B fait la une de Vogue et se livre comme jamais dans une interview fleuve. La chanteuse évoque son corps de mère, son évolution musicale et spirituelle, son combat pour la représentation des artistes noirs.

La star profite de l’interview pour rendre hommage à toute une lignée d’artistes noires. «Imaginez si personne n’avait donné leur chance à toutes les brillantes femmes qui m’ont précédé. Josephine Baker, Nina Simone, Eartha Kitt, Aretha Franklin, Tina Turner, Diana Ross, Whitney Houston et la liste se poursuit. Elles m’ont ouvert les portes et j’espère faire tout ce qui est en mon possible pour ouvrir les portes à de nouvelles générations», explique-t-elle.

L’entretien est également pour elle l’occasion d’évoquer son aïeul esclavagiste. Elle révèle qu’un de ses ancêtres, tombé amoureux, a épousé une de ses esclaves. Cette histoire a inspiré la chanteuse pour sa prestation à Coachella. Lors du festival californien, elle a interprété Lift Every Voice and Sing, un chant considéré comme étant l’hymne de la communauté noire.

Publicité

 

Fallou-Senegal7

Publicité
Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE