Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Tenu à Sindian samedi 09 février 2019, le grand Gamou annuel de Fogny a été boycotté par des autorités politiques du département de Bignona.
«Le Gamou de cette année est boycotté par les autorités politiques du département. Je ne fais pas la politique ni intoxication, mais c’est vraiment honteux de voir que ces autorités au lendemain de l’élection présidentielle, se comportent de la sorte», a laissé entendre un habitant de la localité.

Selon plusieurs personnes qui ont pris part à la cérémonie officielle, ce boycott est consécutif à la lourde défaite dans la région de Ziguinchor et particulièrement dans le département de Bignona de la coalition Benno Book Yakar»

A en croire El Hadji Malick Sané, journaliste et fils de Sindian : «seules les autorités administratives ont marqué leur présence à la cérémonie officielle, avec à la tête, la délégation conduite par le gouverneur qui avait à ses côtés les préfets et les sous-préfets».

Le maire de Sindian joint par téléphone a apporté des explications concernant ce Gamou qui popularise tout le Fogny.

Publicité

«Effectivement, le gouverneur et les préfets ont marqué leur présence à la cérémonie officielle comme ça se faisait. Moi, maire de Sindian, j’étais présent avec toute mon équipe municipale. Le président du conseil départemental avait mandaté sa première vice-présidente. Cette année, les autorités politiques n’ont pas pris part. Je pense que m’a présence avec mon équipe municipale ainsi que la première vice-présidente est vraiment représentative pour dire que les autorités politiques ont marqué leur présence. Le constat, y a pas d’autres leaders politiques qui ont tendance à venir assister à cette cérémonie religieuse. On ne sait pas en réalité ce qui a motivé cela. Ce qu’il faut retenir, c’est tout simplement les autorités politiques de Benno, mais même les autres partis politiques n’ont pas été représentés», a précisé Yancouba Sagna, maire de Sindian.

Publicité

Avant d’indiquer, «aujourd’hui, ce qu’il faut retenir, c’est que, le commissariat à la sécurité alimentaire de Ziguinchor est en manque de stocks. Ailleurs, l’Etat nous accompagnés avec une enveloppe, mais cette année pour le moment, on a rien reçu. Voilà qu’aujourd’hui après le Gamou, nous sommes endettée d’environ plus de trois millions de francs CFA. C’est pourquoi, je lance un appel à tous les fils de Fogny à venir associer à nous pour gérer cette situation. Ils doivent s’approprier de cet évènement annuel qui est un véritable levier de paix et de cohésion sociale. Rien que pour les fils de la zone, ce Gamou ne doit pas avoir de problème».

Par ailleurs, le maire remercie certains qui depuis des années les accompagnent, sans oublier des partenaires du Gamou».

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE