Partager

«Serigne Touba et toutes les grandes figures de nos confréries  constituent le fondement de notre Islam. Nous ne  devons pas céder à la provocation, nous devons tout faire pour protéger notre religion, nos confréries et  nos symboles.  Tous les Sénégalais doivent se battre face aux forces occultes », a-t-il proposé dans le Grand Jury sur la Rfm.

Poursuivant, il ajoute qu’«on doit respecter la croyance d’autrui. Au nom de la liberté de la presse, on ne doit se permettre tout. Il faut que l’Etat prenne des mesures pour que cela ne puisse se reproduire. Des mesures drastiques doivent se tourner vers l’internet pas sur le papier. Parce que c’est le site internet qui a fait cette caricature, pas le journal écrit de Jeune Afrique », indique-t-il à ceux qui veulent son interdiction.

Pour rappel, nos confrères français, s’inspirant de l’affaire du sac efféminé de l’artiste Waly Seck, a qualifié de robe l’accoutrement du fondateur du “Mouridisme”, Serigne Ahmadou Bamba. Ce qui a suscité un tollé auprès des musulmans du Sénégal et notamment des “Mourides”.

senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE