Partager
Publicité

Les chiffres font froid dans le dos. Plus de 85 Sénégalais ont été tués à l’étranger, de 2011 à 2018, soit dans des accidents, soit par meurtre. Ce qui fait en moyenne, chiffre le président d’Horizon sans frontières (Hsf), plus de 12 morts par an.En Italie, souligne Boubacar Sèye, au micro de la Tfm, on parle de«crime politique lié au racisme, à la xénophobie ou à la montée de l’extrême droite».

Par contre, poursuit-il, dans des pays comme le Brésil, qui est «une zone de violence endémique, il y a eu plus d’homicides en quatre ans que durant la guerre en Syrie».En Afrique, Sèye cite le cas de la Centrafrique avec«des crimes liés à la crise identitaire».Contacté par la Tfm, le Directeur des Sénégalais de l’extérieur, Sory Kaba, lui laisse «la responsabilité de ses chiffres».

Publicité

Fatou Top/Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE