Partager

Dix jours après la claque barcelonaise, l’heure est toujours à la crispation au PSG, où quelques mouvements d’humeur ont été relevés ces derniers jours.

Rare satisfaction parisienne lors de la déroute du Camp Nou, son magnifique but n’ayant toutefois pas suffi à éviter l’incroyable fiasco du PSG (6-1), Edinson Cavani a perdu de sa superbe depuis le voyage en Catalogne. A tel point que pour la première fois de la saison en Ligue 1, l’Uruguayen a enchaîné à Lorient et face à Lyon deux matches consécutifs sans le moindre but. Et ce alors qu’il restait sur quelques 9 buts lors des 8 précédents matches de championnat.

Un mutisme forcément mal vécu par l’ancien Napolitain et qui explique peut-être son coup de sang dans les dernières minutes de la rencontre face à l’OL (2-1), après un service mal assuré de Lucas alors que les Parisiens avaient une occasion en or de se mettre à l’abri en contre-attaque. Une réaction épidermique qui a valu au Brésilien quelques mots doux de la part de son coéquipier au sujet de la qualité de son centre, le natif de Sao Paulo envoyant paître le meilleur buteur de Ligue 1 en des termes qu’on imagine tout aussi choisis.

Et ce moment de tension entre les deux attaquants sud-américains n’est pas le premier à avoir émaillé le quotidien du PSG. Selon Le Parisien, une autre petite altercation a en effet éclaté entre Presnel Kimpembe et Grzegorz Krychowiak durant la semaine, obligeant leurs coéquipiers à intervenir pour éviter que la situation ne s’envenime. Un incident somme toute classique dans la vie d’un groupe mais qui témoigne d’une tension évidente depuis la sortie de piste en Ligue des champions.

LAISSER UN COMMENTAIRE