Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Ils en ont assez du mutisme imposé par la hiérarchie. Des policiers en exercice dans les régions de Ziguinchor et de Kolda au nombre de 150 ne pouvant plus taire leurs maux qui durent depuis 9 mois, ont décidé de réclamer leur prime  appelée Indemnité journalière d’opération ( Ijo).

Publicité

Sous couvert de l’anonymat, ces policiers montrent leur désarroi tout en lançant un appel à la hiérarchie. « Nous lançons un appel solennel à notre hiérarchie de nous prendre en compte et régler ce problème qui nous permettra d’avoir le moral en bandoulière en percevant nos primes tous les mois comme la gendarmerie et les autres corps militaires et paramilitaires ainsi que l’État du Sénégal pour nous permettre de travailler dans la plus grande sérénité afin d’avoir un bon résultat dans la zone sud », nous a confié cet agent des forces de l’ordre basé en Casamance considérée comme une zone d’opération, rapporte Dakaractu.
Se justifiant, il dit « on est plus d’une centaine de policiers voire 150 éléments dans les régions de Ziguinchor et de Kolda y compris ceux qui sont dans les préfectures et sous-préfectures. On travaille jour et nuit pour la protection de la population et des institutions où nous sommes affectés. Nous vous informons que nous sommes dans une zone d’opération, nous sommes restés 9 mois sans percevoir nos primes appelées Ijo qui s’élèvent à 75.000f par mois. Nous sommes des responsables et soutiens de famille qui ne comptons que sur nous. Tout le monde loue notre travail et nous travaillons au risque de nos vies… ».

Publicité

Assane SEYE-Senegal7

 

 

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE