Partager

C’est la guerre totale entre Aminata Tall et Marième Badiane pour le contrôle du Conseil économique social et environnemental (Cese).Mais au finish, Madame Tall a remporté la manche. Ce qui a mis les femmes de (Bby) dans un courroux indescriptible .Hier, elles ont même usé de  manipulation de la presse pour faire revenir Macky sur sa décision mais en vain.

A quelques  mois de la  présidentielle de 2019,Marième Badiane, présidente des femmes de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby) et ses « bataillons » ne sont pas du tout contentes du Chef de l’Etat Macky Sall. Pour cause, alors qu’elles s’attendaient à ce que le Conseil économique social et environnemental (Cese) soit cette fois-ci confié à la redoutable et perspicace Marième Badiane, voilà que Prési s’est encore tapé l’ancienne ministre sous Wade, Madame Aminata Tall à la tête de cette prestigieuse Institution de la République, pour une seconde fois d’ailleurs. Hier, une certaine presse aurait même fait état d’un décret  présidentiel signé  au profit de Marième Badiane pour conduire les destinées de cette quatrième Institution. Mais de tout ceci, il n’en était rien. C’est Aminata Tall himself qui a été reconduite par le Président de la République. Nos sources hyper sophistiquées ont capté un mouvement de grogne  du côté des femmes de Benno qui ne comprennent pas que Marième Badiane soit laissée en rade alors que c’est elle qui a accueilli dans le parti, Aminata Tall et Aminata Touré. Ironie du sort ! En tous les cas, le Président de l’Apr a intérêt à soigner ses arrières car l’homonyme de  la Première Dame de la République dit ne pas se laisser faire. Et ses troupes répugnent à avaler cette couleuvre qui leur est servie aussi délibérément. Ça risque donc de chauffer pour le président Macky en 2019.

Assane SEYE-Senegal7

senegal7.com