Partager

Le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (Fsd/Bj) s’apprête à publier son ouvrage dans les prochaines semaines.

En attendant la sortie de cet ouvrage assimilé à un « brûlot » par les collaborateurs de l’ancien maire de Saint-Louis, des recoupements faits ont permis de savoir qu’il est composé de 250 pages. Préfacé par Me Aïssata Tall Sall, et édité par les Éditions Harmattan, il sera en librairie dans trois semaines. D’ailleurs, c’est ce projet qui l’a éloigné depuis quelques mois du champ politico-médiatique, notent les proches de M. Dièye.

Pour l’heure, les sources qui préfèrent ne pas dévoiler le contenu de l’ouvrage avant sa parution, ont indiqué cependant que « ça va chauffer grave dans les semaines à venir ». Connu pour sa politesse, son calme et sa pondération, Cheikh Bamba Dièye va faire face au public sous un visage que peu de gens lui connaissent. Il va en effet, « arborer un costume tout feu tout flammes contre le locataire du Palais présidentiel », ont confié des sources proches du leader du Fsd/Bj.

Ce dernier qui avait complètement disparu des radars s’était retranché dans ses quartiers, depuis son départ du gouvernement où il s’est donné le temps de « mijoter un plat qui ne va pas plaire aux tenants du pouvoir. Cheikh Bamba Dièye a en effet fini de mettre la dernière touche sur son ouvrage qui va éclabousser tout le Macky ».

Livre préfacé par Me Aïssata Tall Sall

Ayant été au cœur du système qu’il a quitté avec fracas à cause des nouvelles orientations qui, selon ses collaborateurs, ne cadraient plus avec l’idéal pour lequel il s’était battu contre le régime de Wade et aux côtés de Macky Sall, Cheikh Bamba Dièye qui en sait beaucoup a fait, dans l’ouvrage, quelques révélations les unes plus renversantes que les autres. « Une bombe à fragmentations qui ne va épargner personne », confie un des proches de l’ex-maire de Saint-Louis.

Il faut cependant, rappeler qu’après sa démission du gouvernement, Cheikh Bamba Dièye a ouvert son cabinet de consultance en décentralisation et développement local. En même temps, il continue de diriger sa formation politique le Fsdbj. Il avait auparavant démissionné de son poste de député en avril 2012, quand il a été nommé ministre. « Il s’était vraiment concentré sur son livre ces derniers mois », renseignent ses proches.

Pour la rédaction du livre, il lui a fallu un an. 12 mois, durant lesquels, il est revenu, dans son ouvrage, « sur son passage au gouvernement avec les couacs de la gestion de Macky Sall ».