Partager

Appréciant le développement de la pêche artisanale, activité économique principale d’une frange importante de notre population, le Chef de l’Etat a, en marge du conseil des ministres de ce mercredi, invité le Gouvernement, dans l’esprit de la grande rencontre de Cayar du 16 janvier 2014, à poursuivre les efforts de réalisation d’ouvrages, d’infrastructures de pêche, et d’encadrement des acteurs du sous-secteur, qui assure l’approvisionnement prioritaire des ménages en produits halieutiques et contribue, de façon significative, à notre politique de sécurité alimentaire.

Ainsi, le Président de la République invite le Gouvernement à hâter la réforme et la modernisation du marché central au Poisson de Pikine, et à engager l’édification d’un grand marché central au poisson à Mbour.

Au regard de l’importance des enjeux stratégiques de gestion durable de la ressource, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement d’examiner les modalités de mise en place, au niveau des zones de pêche, d’une véritable économie de la pêche, au travers de périmètres collectifs dédiés au développement de l’aquaculture et d’activités industrielles et commerciales annexes.

Dans cette dynamique, le Président de la République exhorte le Gouvernement à finaliser le processus de recensement et d’immatriculation des pirogues, à accélérer l’octroi des financements pour l’acquisition et le renouvellement des moteurs hors-bord. Par ailleurs, le Chef de l’Etat invite le Gouvernement à déployer une campagne de sensibilisation des acteurs de la pêche, notamment, sur le respect du dispositif législatif et règlementaire national, ainsi que des accords sous régionaux et bilatéraux, signés par le Sénégal.

Enfin, le Chef de l’Etat demande au Premier Ministre de préparer la tenue, avant fin avril 2017, d’une rencontre présidentielle, avec l’ensemble des acteurs de la pêche, afin de consolider la place de l’économie maritime dans le Plan Sénégal Emergent.

LAISSER UNE RÉPONSE