Partager
ANNONCE

Le lieutenant-colonel des Douanes Djadji Bâ, soupçonné d’enrichissement illicite par le parquet spécial de la Crei, est prêt à transiger. Des sources dignes de foi indiquent qu’il a accepté le principe de la négociation et fait des propositions dans ce sens. «C’est en cours», révèlent nos interlocuteurs. Sans davantage de précision.

Mis en demeure par la Crei, qui lui demandait de justifier l’origine de sa fortune estimée à un demi-milliard, Djadji Bâ a récemment déposé ses justificatifs au parquet spécial de la Crei. Deux issues étaient devant lui : soit le parquet spécial classe l’affaire sans suite soit il saisit les biens en question par contrainte ou par la médiation.

Le douanier a été visé par la Crei suite à un cambriolage à son domicile. La somme de 150 millions a été emportée par les voleurs. Interrogé sur l’origine de cet argent, Djadji Bâ avait avancé qu’il provenait de la vente de sa villa au Cap des Biches. Le parquet spécial voulait en savoir plus.

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE