Partager

A l’alliance pour la république à Mbacke le linge sale ne se lave plus en famille.  Dans ‘entretien qui suit Oumar Ndiaye Angloma charge de mission a la présidence revient sur les vraies raisons de la débâcle de Benno Bokk Yakaar causé a son avis sur un mauvais choix et le détournement des moyens de campagne. Il annonce même une plainte contre  Gallo Ba directeur de la société de gestion du pole urbain de Diamniadio.

 Mbacke a été l’un des départements qui a basculé dans le camp du Non malgré  les gros moyens déployés par le chef de l’état président de votre parti. Qu’est ce qui n’a pas marché ?

La défaite du Oui est du a un mauvais choix porté sur un responsable qui a fait du lobbying pour être nommé  à la tête d’une direction générale. Nous ne sommes pas contre cette nomination mais Gallo Ba n’est pas un homme politique. Il avait créé un mouvement citoyen il n’est jamais parti aux élections. Nous avons tous combattus pour qu’il soit renforcé en tant que fils de Mbacke. Il est venu à l’APR après l’alternance. C’est un poulain de Modou Diagne Fada et je sais qu’il travaille toujours pour lui.  Le choix porté  sur lui pour diriger le comité électoral a été une grosse erreur. Il a perdu les élections  locales en tant que tête de liste majoritaire. Et c’est lui-même qui a demandé à être investi car étant sur de sa victoire. En 2009 j’ai dirigé la liste et j’ai obtenu à l’époque 4000 voix et neufs conseillers municipaux derrière le PDS composé de Moussa Sakho et Iba Gueye. Aujourd’hui avec les moyens dont nous disposons on devait pouvoir à défaut de gagner avoir un score honorable en tant que pouvoir. Aux locales la coalition du pouvoir est classée troisième du jamais vu. Au referendum on a été laminé  avec un écart qui frise le ridicule pour un directeur général qui avait à sa disposition 45 millions pour battre campagne dans une petite commune qui s’appelle Mbacke. Gallo Ba est une honte pour l’alliance pour la république a Mbacke. Il y a un fait sociologique qui fait que sur 100 élections il va perdre 100 fois. Je vous assure la main sur le cœur qu’il ne fera jamais gagner le parti à Mbacke.

Vous faites souvent allusion a un détournement des moyens destinés aux responsables locaux du parti êtes vous sur de ce que vous avancer comme accusations contre Gallo Ba ?

C’est moi-même qui aie découvert le pot au rose. Lors de la visite du président pendant la campagne du referendum. Gallo  Ba est parti à 3h 30 du matin voir le chef de l’état à la résidence Khadimou Rassoul  pour recevoir les moyens de campagne en tant que responsable communal. Le président lui a remis 10 millions qu’il a déchargés. Au paravant il avait reçu trois millions  du parti, plus deux autres millions de Moustapha Cisse Lo. Ce qui fait un total de 15 millions.  Personne n’a reçu de l’argent. Dés son arrivée a Mbacke il a déclaré qu’il a reçu 5 millions a la place des dix qu’il a déchargé. Les responsables que de la commune sont tous témoins.  Comme j’avais déjà l’information, nous l’avons acculé et il a fini par avouer qu’il  a effectivement reçu 10 millions mais les cinq autres étaient destinés à des chefs religieux frustrés sur instruction du président Macky Sall. Et tout le monde sait que les chefs religieux dont il fait allusion ont tous reçu la visite du chef de l’état. Donc c’est un détournement qui a été déjoué. Mais plus grave, lui-même Gallo Ba il a dit qu’il disposait de 30 millions pour appuyer la campagne. Par la suite nous avons appris qu’un souteneur de Macky Sall a remis un appui de 30 millions pour la commune de Mbacke. Coïncidence ou pas nous souhaitons  qu’il fasse le plus rapidement possible un bilan financier et d’activités pour nous dire ou et comment il a dépensé toute cette argent. Il n’avait pas de trésorier c’est lui-même qui gardait l’argent chez lui. S’il ne  le fait pas maintenant, une plainte sera déposée pour détournement de l’argent du parti.  Et dans le cadre de la bonne gouvernance que Macky Sall prône il n’est pas exclut qu’on attire l’attention de l’OFNAC sur son cas lorsqu’il était directeur des ressources humaines du ministère de la santé pour avoir fait des recrutement de personnel non qualifié qui causent d’énormes dégâts dans les structures sanitaires de la commune et je parle sous le contrôle des populations .

Après la cinglante défaite on parle de recomposition de la classe politique à Mbacke, des noms comme celui d’Aly Ngouye Ndiaye de Birima Mangara, entrer autres êtes vous d’accord sur ces choix ?

Je ne réfute pas de choix, les gens sont libres d’avancer des noms. Mais pour le cas de Mbacke commune. Je suis candidat pour diriger le parti parce que personne n’a encore égalé le score que j’avais  réalisé en 2009 a savoir 4000 voix et 09 conseillers. La seule personne que nous n’accepterons plus qu’il nous dirige c’est le directeur de la société de gestion du pole urbain de Diamniadio.  A Mbacke il y a des personnes capables de diriger l’alliance pour la république. Les cadres sont là, nous sommes. Le parti est désormais ouvert à tout le monde. Les partisans d’Iba Gueye, l’ancien ministre Moussa Sakho qui vient d’officialiser son départ du PDS, Oumar Faye l’ancien directeur de la santé entre autres sont de digne fils de Mbacke qui sont respectés et respectable. La seule personne je répète qui ne nous dirigera plus c’est Gallo Ba surnommé l’homme des défaites. Aly Ngouye Birima Ousmane Ngom et toutes autres personnes qui peuvent venir  renforcer le parti à Mbacke sont les bienvenues.  Il faut qu’on reparte a zéro que fasse un diagnostic sans complaisance de la situation pour reprendre la ville en main avec des personnes capables de gagner les législatives en 2017. Il faut que le parti soit renforcé par d’autres responsables charismatiques capables de mobiliser pour la victoire du chef de l’état. Ce qui nous a valut cette défaite c’est les mauvais renseignements que le cabinet du président lui fourni sur la commune de Mbacke et même le département. Il a été induit en erreur sur le choix de Gallo et de chefs religieux qui ne peuvent rien lui apporté.

Propos recueillis par El Modou GUEYE

LAISSER UN COMMENTAIRE