Partager
ANNONCE

L’Association pour le Soutien et Réinsertion la Réinsertion Sociale des Détenus sur le débat sur l’indépendance de la justice et la démission du magistrat Ibrahima Hamidou Déme, du conseil supérieur de la magistrature (UMS), dénonce la sortie du ministre de la justice sur ce sujet. Pour l’ASRED cette dernière a installé un climat délétère dans le secteur de la justice.
« Cette situation a été accentuée par la sortie du ministre de la justice Sidiki Kaba qui, à l’assemblée nationale lors du vote du projet de loi sur la création de l’ordre national des experts du Sénégal, l’a accusé d’avoir violé son devoir de réserve. En retour, l’union des magistrats Sénégalais (UMS) a répliqué en faisant part de son soutien sans failles à son collègue » argue t-elle.
L’ASRED de se préoccuper de la situation qui prévaut entre les magistrats et l’exécutif ; « des querelles qui en réalité posent un problème de sécurité » assure l’association qui dénonce une immixtion de l’exécutif dans les judiciaires.
. L’ASRED envisage organiser une manifestation devant le ministère de la justice pour fustiger ce pilotage du judiciaire par l’exécutif et exige également la démission du président de la république du conseil supérieur de la magistrature et manifeste son soutien à l’UMS.
« Le Sénégal a besoin d’institutions solides et cela ne saurait prospérer qu’à travers l’effectivité d’une justice indépendante transparente et équitable » conclut-elle.

Dakaractu

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE