Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

rong>Dans un récent entretien accordé à nos confrères du « Soleil », le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, révélait que le président Macky Sall l’avait mis au parfum du projet de suppression du poste de Premier ministre. Dans la même foulée, Niasse se félicitait de cette décision. Laquelle, tout le monde le sait, est synonyme de limogeage du moins de rétrogradation de l’actuel titulaire du poste, Mahammad Boun Abdallah Dionne. Certains cadres de l’APR, notamment des pro-Dionne, qualifient les propos de Moustapha Niasse de sortie maladroite sur fond d’ «ingérence» doublée d’un manque de solidarité institutionnelle.

Dans « Le Soleil » du lundi 8 avril dernier, le président l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, réagissant sur la formation du nouveau gouvernement et le projet de suppression du poste de Premier ministre, a tenu à rappeler d’abord qu’après la première élection d’Abdou Diouf en 1983, c’est sans grande surprise qu’il a été nommé Premier ministre. « J’avais comme mission bien spécifique : mener à bien le processus de suppression du poste de chef du gouvernement. En vingt six jours, je me suis acquitté de cette mission « sans état d’âme » a indiqué l’actuel président de l’Assemblée nationale. Un rappel historique pour prouver qu’il est pour la suppression du poste de Premier ministre envisagée par le président de la République. Autrement dit, il est pour que soit viré Mahammed Boun Abdallah Dionne de la Primature ! « Quand on aime son pays comme un homme d’État, on doit accepter, et par dessus tout, réaliser ce projet » expliquait Moustapha Niasse dans les colonnes du « Soleil ». Évoquant son expérience d’avril 1983, l’actuel président de l’Assemblée nationale raconte que pendant vingt-six jours, il a mené ce projet phare de la présidence de Diouf, car il était porteur d’espoirs et d’avantages.

Et sur l’actuel projet en cours allant dans le même sens, le président Moustapha Niasse révélait que le Chef de l’Etat Macky Sall l’avait mis au parfum : « Oui, le Président Macky Sall m’avait mis au courant de son projet. Il m’en avait parlé et je trouve que c’est une excellente chose. J’approuve ce que le Président Sall a fait » (Ndlr : la suppression du poste de Premier ministre). Selon Niasse, donc, cette suppression, c’est bonne chose « parce qu’elle va donner des avantages certains dans la conduite de la gouvernance et dans la réalisation des projets du quinquennat.»

« Kou wakh fègne ! »

Publicité
Publicité

Comme le disait un adage bien de chez nous : « Kou wakh fègne ! » (Qui parle se découvre). Pour de nombreux cadres de l’Alliance Pour la République (Apr) et partisans de Mouhammed Boun Abdallah Dionne, le président Moustapha Niasse s’est découvert à travers cet entretien qualifié de « sortie mal- adroite ». Deux membres influents du Secrétariat Exécutif National (Sen) de l’Apr déplorent le fait que le président Moustapha Niasse soit l’unique (en tout cas l’une des rares) personne à être informée du projet de suppression du poste de Premier ministre. « Cela atteste que certains alliés sont plus proches du président Macky Sall que nous, membres authentiques et fondateurs de l’Apr». En analysant de prés la réaction de Moustapha Niasse, la majorité des cadres de l’Apr restent convaincus que le président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse a travaillé l’oreille du Chef de l’Etat dans le sens de supprimer le poste de Premier ministre qu’occupe notre frère de parti, le très compétent et loyal Mouhammed Boun Ab- dallah Dionne » se désole un de ces deux cadres de l’APR avec qui nous nous sommes entretenu au lendemain de la réunion du Secrétariat exécutif national (Sen) présidée par le président Macky Sall». Le second rajoute : « Dommage qu’en recevant avant-hier le Sen de l’Apr, le président Macky Sall ne nous a pas donné la l’attitude de nous exprimer librement. Car certains d’entre nous avaient pris la décision de condamner les propos de Moustapha Niasse qui constituent une ingérence et un manque de solidarité institutionnelle » regrette-t-il.

Certes, reconnaissent nos interlocuteurs, le président Macky Sall est doté de larges pouvoirs discrétionnaires pour mener de pro- fondes réformes à sa guise. Et surtout quand il s’agit de réformes visant à supprimer le poste de Premier ministre dont il est le seul à connaitre les raisons politiques. Seulement,

pour nos cadres de l’Apr, par respect et par élégance diplomatique, un allié de « taille » comme le patron de l’Alliance des forces du progrès (Afp) Moustapha Niasse ne devrait pas afficher publiquement son sentiment de satisfaction de voir un allié comme Boun Abdallah Dionne perdre son poste. « A défaut, Moustapha Niasse devait faire valoir le principe de la solidarité gouvernementale ou institutionnelle qui ne se manifeste pas de façon visible » tient à souligner notre interlocuteur.

Rira bien…

En invoquant la solidarité institutionnelle, les cadres de l’Apr pro-Dionne rappellent que Moustapha Niasse a toujours bénéficié de l’appui et du soutien des alliés. Et particulièrement de l’Apr dont les députés sont majori- taires à l’Assemblée nationale,rapporte Damarmatin. Des députés qui avaient voté comme un seul homme pour que le mandat du président de l’Assemblée nationale soit porté à cinq ans au lieu d’être renouvelé annuellement, ce qui fragilisait le titulaire du Perchoir. « A chaque ouverture de session, nous tenions à le réélire à la tête de l’Assemblée nationale avec une majorité écrasante. Finalement, nous avons décidé de fixer ce mandat à cinq ans pour mieux tranquilliser ou stabiliser Moustapha Niasse dans son poste. Nous l’avions fait dans des moments très difficiles où Moustapha Niass était vertement critiqué pour son bilan et sa gestion au niveau de l’Assemblée » rappelle ce cadre de l’Apr tout en faisant dans la menace à l’endroit du patron de l’Alliance des Forces de Progrès (Afp) : « Rira bien qui rira le dernier ». Il veut dire que Mahammad Dionne pourrait succéder à Niasse à la tête de l’Assemblée nationale ?

Assane SEYE-Senegal7

Publicité
Publicité

Warning: A non-numeric value encountered in /var/www/vhosts/senegal7.com/httpdocs/wp-content/themes/Newsmag/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE