Partager
People stand outside the Dakar courthouse on July 21, 2015 as the trial of former Chadian dictator Hissene Habre on charges of crimes against humanity was adjourned until September 7 to allow defence lawyers to prepare their case. The trial, seen as a test case for African justice, had opened on July 20 in a special court in Dakar, a quarter of a century after his blood-soaked reign came to an end. AFP PHOTO / SEYLLOU

Attraits à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour diffusion d’images obscènes et coups et blessures volontaires, les tourtereaux, Arame Thiam et Mor Ndao risquent 1 mois de prison ferme et une amende de 1 million de franc CFA.

Les fiancés Mor Ndao et Arame Thiam, ont comparu, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour les faits de diffusion d’images obscènes et coups et blessures volontaires. Ce couple, qui projette de se marier dans les prochains jours, encourt 1 mois de prison ferme et une amende de 1 million de francs CFA.

Quid des faits qui leur sont reprochés ? Tout est parti d’Arame Thiam. Etudiante à l’université de Dakar, sa grande sœur était arrêtée au Mali pour les faits de contre-bande. Elle devait payer ainsi plus d’un million de francs CFA pour sa libération. Arame Thiam était tourmentée. Elle ne se savait pas à quel saint se vouer pour rassembler cette somme afin de payer les ravisseurs de sa grande sœur. Sur ces entrefaites, Arame Thiam s’en est ouverte à une de ses amies qui lui a conseillé de s’inscrire sur le site pornographique pour se faire de l’argent.

Obnubilée par la somme d’argent qu’elle doit verser pour la liberté de sa grande sœur incarcéré au Mali, Arame Thiam suit les conseils de son amie. Elle s’inscrit sur le site indiqué sans mesurer les conséquences des actes qu’elle posera. Aussitôt inscrite, les invitations commencent à pleuvoir sur sa page. Elle fait la connaissance d’Amadou Mboup. Ils ont commencé à s’envoyer des messages salaces sur le net. La provocation est à son comble. Amadou Mboup décide de connaitre davantage la demoiselle et propose de la rencontrer. Ce qui s’est fait sans problème. Ils ont entre tenu des rapports sexuels moyennant 30 mille francs CFA la nuitée. Après qu’elle a amassé et versé l’argent que les ravisseurs de sa grande lui ont réclamé, Arame Thiam a décidé de se désinscrire sur le site pornographique. Elle avait rompu contact avec tous ses clients mais, c’était sans compter sur la détermination d’Amadou Mboup qui continuait toujours à la harceler sur le net. Ce, en lui faisant des avances obscènes.

Pour mettre fin à cela, Arame Thiam et son copain ont décidé de lui tendre un piège. La demoiselle feint d’accepter les propositions indécentes de M. Boup. Quand ils ont commencé à flirter, son amant Mor Ndao est intervenu et a commencé à photographier Ndao qui était nu comme un ver. En plus, ils l’ont bien bastonné avant de menacer de publier les photos sur a toile. C’est ainsi que Amadou Mboup a déposé une plainte pour réclamer justice.

A la barre, les deux prévenus ont reconnu les faits. Cadre dans une société de la place, Mor Ndao a soutenu qu’il avait pris les photos juste pour faire peur au plaignant. Ce, afin qu’il laisse tranquillement sa copine.

La partie civile a finalement désisté. Le maitre des poursuites a, dans ses réquisitions, estimé que les faits de l’espèce ne souffrent d’aucune contestation. Il a requis 1 mois de prison contre les deux tourtereaux et une amende de 1 million de francs CFA. Les avocats de la défense ont plaidé l’application bienveillante de la loi.

L’affaire sera mise en délibéré le 17 février prochain.