Partager

Interpellé plus de 48 heures après le drame dans la zone aurifère de Kédougou qui a coûté la vie à Yamadou Sagna, en marge d’un atelier de partage du Projet du Code minier, le ministre de l’Industrie et des Mines a, d’abord, présenté ses condoléances à la famille éplorée.

Après celles du Gouvernement par Abdoulaye Daouda Diallo, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique dépêché par Macky Sall, Aly Ngouille Ndiaye s’est incliné devant la mémoire du disparu avant de regretter ce qui s’est passé.

Dans les colonnes de L’As, le ministre de l’Industrie et des Mines déclare : «nous regrettons ce qui s’est passé». Mais Aly Ngouille ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Pour lui, rapporte le canard de la cité Keur Gorgui, c’est par manque de comptoirs que ceci est arrivé.

«C’est aux titulaires de comptoirs de s’installer. Et si les comptoirs étaient installés, il n’y aurait pas eu cet incident», a suggéré Aly Ngouille Ndiaye qui est d’avis que seule la mise en place des comptoirs peut mettre fin à ces situations dramatiques regrettables.