Partager

Il y a quelque chose de félonien dans le comportement de l’opposition sénégalaise qui nous à   habitué depuis quelques   temps à une grande malhonneteté intellectuelle qui frise le ridicule. On la savait rancunière, excessive dans ses déclarations et ses prises de position, elle vient de franchir un nouveau palier dans son escalade de mauvaise foi.
Que Abdoulaye Bathily ait été battu dans une élection à plusieurs tours, il n’ y a rien de plus normal dans un tel scrutin, surtout pour ceux qui connaissent réellement la diplomatie et la géopolitique africaine. Ce scrutin complexe obéit à des logiques et à des renvois d’ascenseur qui ne se prêtent pas à lire facilement comme le fait l’opposition sénégalaise obsédédée dans sa quete effrénée de démolir l’image d’un homme politique, le Président de la République  qui les a tous ridiculisés.
Lier les résultats de ce scrutin ou la défaite du Pr Bathily à une diplomatie en panne et s’en prendre au Président Macky Sall relève de la malhonneté. En patriote imbu des valeurs sénégalaises, le président Macky Sall s’est investi totalement pour aider à l’élection d’un compatriote compétent, loyal jamais pris à défaut dans son patriotisme. Il s’agit là d’un comportement républicain et patriotique qu’il faut saluer à sa juste mesure. Il faut, dans notre pays développer des réflexes de solidarité et de patriotisme et encourager toutes les initiatives allant dans le sens de venir en aide à tous nos compatriotes d’où qu’ils viennent.
Le président Macky Sall a récemment sauvé notre sous-région d’un embrasement qui couvaient dans la façade de l’Atlantique. La vérité est qu’il a rassuré les Sénégalais de l’nacrage démocratique de notre pays. Il a rassuré nos partenaires en Afrique comme en Europe sur la diplomatie sénégalaise montrant la voie pour un réglement pacifique mais ferme d’un conflit qui larvait. Macky Sall a provoqué un changement essentiel des règles de la diplomatie africaine. Non seulement il a su imposer son charisme à ses partenaires, mais il rassure l’Afrique

Abdou MBOW
Porte Parole Adjoint de l’APR

LAISSER UN COMMENTAIRE