Partager

Selon les informations de Libération, le marché de près d’un milliards octroyé par la Sapco à Doni Sa et qui a été mis en cause par les auditeurs de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a aussi fait l’objet d’une dénonciation auprès de l’Ofnac.

Le cabinet d’audit engagé par l’Armp avait mis en cause la procédure de passation du marché de près d’un milliard de Fcfa attribué par la Sapco à Doni Sa alors que cette structure ne remplissait pas les critères. Selon les informations, de Libération, le même marché a fait l’objet d’une lettre de dénonciation transmise à l’Ofnac et qui revient sur les péripéties de ce scandale. A charge pour l’Ofnac de voir si les faits vis és sont vérifiés. La lettre de dénonciation réceptionnée par l’Ofnac se veut catégorique : « pour le marché de l’embellissement de la route principale d’accés de Saly Portudal, l’entreprise DINO-SA a élaboré d’abord le dossier d’appel d’offres par le biais d’un de ces collaborateur. Celui-ci avait posé comme condition la gratuité de ses prestations, s’il soumissionne et gagne le marché. Autrement, il serait payé pour 31 millions de Fcfa pour renumerer ces services.

Avant publication de l’appel d’offres, ce collaborateur de DONI SA, s’est rendu plusieurs fois à  Saly Portudal pour évaluer  techniquement les travaux et ceci en rapport avec la Direction technique de la Sapco et l’Agent voyer de la commune de Saly »

Ainsi, « DONI SA avait bien pris connaissance du devis estimatif des travaux de l’embellissement de la route d’accès de Saly appelés également « requalification de Saly » dont certains détail techniques pont été occultés lors de la finalisation du DAO par la Sapco. C’est une ces raisons pour lesquelles Eiffage et 6 autres entreprises ayant acheté le DAO et ayant soumissionné ont retiré leur offre, après avoir découvert le pot de rose.

LAISSER UN COMMENTAIRE