Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

La gendarmerie de Fimela a mis la main lundi, sur plus de quatre vingt (80) candidats à l’émigration clandestine. Ces personnes de nationalités différentes ont tenté de joindre l’Europe par embarcation. 

Ils sont exactement au nombre de quatre vingt neuf (89). Les candidats à l’émigration clandestine dont l’aventure s’est terminé à hauteur de Dionewar, une des iles du Saloum. Un vrai coup de filet pour les gendarmes Fimela lié à un problème de l’embarcation.

Dionewar sur la carte:

« Sur le trajet, leur embarcation a connu des difficultés avant d’échouer sur l’ile de Dionewar, une des îles du Saloum, obligeant ainsi les populations insulaires à alerter la gendarmerie qui est intervenue sans trop de difficultés sur les lieux« , a expliqué selon Aps, une source source ayant requis l’anonymat.

Lire aussi: Policiers réclamant leur dû-Commissaire Tabara Ndiaye : « La hiérarchie est sensible à leur situation. Ils vont … »

A noter que pour cette pirogue en provenance d’Elinkine, 39 des personnes interpellées sont de nationalité sénégalaise, 41 parmi eux sont des Ghanéens, contre 5 Gambiens, 3 Siérra-Léonais et 1 libérien.

Birama THIOR / Senegal7

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE