Partager

Parti disputer la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon, Idrissa Gana Guèye a vu son club, Everton, se renforcer à son poste. De retour, il a pris place inhabituelle sur le banc. Une situation partie pour durer ? Rien n’est moins sûr…

Avec le recrutement de l’international français Morgan Schneiderlin lors du mercato d’hiver en provenance de Manchester United et l’émergence du jeune anglais Tom Davies (18 ans) révélé par l’entraîneur des Toffees en l’absence du métronome des «Lions», Everton a plutôt bien géré l’absence de Idrissa Gana Guèye que beaucoup d’observateurs redoutaient. Des arrivées que l’international sénégalais a accueillies avec le sourire, à son retour de la Can 2017.

«Il y a beaucoup de joueurs de qualité dans l’effectif et tout le monde mérite de jouer», a-t-il réagi dans des propos relayés hier, par le site officiel du club. Rayonnant dans l’entrejeu lors de la première partie de la saison, devenant le meilleur récupérateur de la Premier League, devant un certain Ngolo Kanté, le milieu défensif de 27 ans avait quitté l’autre équipe de la ville de Liverpool sur une victoire (3-0) face à Southampton, le 2 janvier dernier et des certitudes sur son statut au sein de la formation dirigée par Ronald Koeman. Mais, à son retour, il a pris place sur le banc des remplaçants pour assister, samedi dernier, au récital offensif des siens face à Bournemouth (6-3), sans même entrer en jeu. Dans la décision de laisser Gana Guèye sur le banc, il y a la volonté de Koeman de reposer le Sénégalais, mais pas que. Le technicien sait également qu’il dispose, désormais, d’un effectif plus fourni dans l’entrejeu, avec le recrutement de Schneiderlin, son ancien poulain à Southampton, et la révélation de Tom Davies, titularisé pour la première fois… lors du dernier match disputé par Idrissa Guèye, le 2 janvier dernier, face à Southampton, lors duquel il délivre une passe décisive avant d’exploser face à Manchester City pour être sacré homme du match avec un but à la clé (victoire 4-0).

Gana Guèye : «Pas un problème»

A ces deux renforts, s’ajoutent les confirmations de Gareth Barry et James McCarthy. De quoi envisager une redistribution des cartes qui pourrait être défavorable au milieu de terrain des «Lions» ? L’intéressé semble ne pas craindre pour sa position. «Il y a une grosse concurrence, mais elle est bonne pour l’équipe, argumente-t-il. L’arrivée de Schneiderlin est une excellente signature pour nous et les entraînements avec lui se passent bien. Je ne suis pas surpris par Tom (Davies). Il prouve sur la pelouse, quand on s’entraîne, qu’il a beaucoup de talent. L’équipe est dans une bonne forme. Je l’ai regardée à la télé quand je n’étais pas là et elle jouait bien, gagnait des matchs et c’est tout bon pour nous. Je ne sais pas si le boss (Ronald Koeman) me mettra sur le terrain avec lui ou avec un autre joueur. Tout ça n’est pas un problème.»

Samedi, les Toffees, remontés à la 7e place, se déplacent à Middlesbrough pour le compte de la 25e journée de la Premier League. Une excellente occasion de voir comment le technicien batave résoudra son équation au milieu de terrain, avec une inconnue de plus : le retour définitif de Idrissa Gana Guèye, son meilleur joueur durant la première partie de la saison et qui se déclare «désormais prêt à jouer et concentré sur les prochaines échéances». A Koeman de gérer ses problèmes de riche…

L’OBS