Partager

La scène s’est passée vers 20h 30 sur le terre-plein de la Place de l’Obélisque, juste en face du monument. La manifestation du M23 venait de prendre fin et les manifestants commençaient à se disperser. Alors que quelques éléments incontrôlés commençaient à brûler des pneus, le camion-citerne de transport d’eau chaude de la police de couleur noire a foncé sur la foule à grande vitesse. Les manifestants ont pris la poudre d’escampette. Mamadou Diop, qui a vu tard le véhicule débouler, a été broyé par ses gros pneus. Il est mort alors qu’on le transportait à Suma Assistance, sur l’Avenue-Cheikh-Anta-Diop. Son corps a été broyé, et ceux qui l’ont vu sur son lit de mort témoignent qu’il saignait du nez. Preuve qu’il est mort d’une hémorragie interne. Le camion qui a tué l’étudiant de 32 ans a failli aussi faucher Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti socialiste, qui était à quelques mètres de l’endroit de l’accident.

LAISSER UN COMMENTAIRE