Partager
Publicité

L’exhumation, avant hier, du corps du religieux Imam Thierno Amadou Maal a failli déclencher une vague de rébellion des talibés.

Ces derniers ressentaient une profonde douleur et avaient toutes les peines du monde pour contenir leur rage face à l’opération de déterrement. Certains poussaient des cris d’indignation étouffés et éclataient en sanglots. D’autres entraient en transe et qualifiaient la séance d’exhumation du corps de leur marabout de profanation de sa tombe. « C’est une agression, voire une profanation de la tombe de notre guide religieux » hurlaient-ils selon Les Echos.

Pour rappel, le marabout Thierno Amadou Maal a été inhumé en 2013 dans sa maison du quartier Demba Seck de Yeumbeul Sud. Le domicile qui abritait la tombe se situe sur le tracé du TER, et il fallait dégager la voie.

Publicité

Birama THIOR / Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE