Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Enorme perte pour l’APR à seulement six mois de l’élection présidentielle. Sirah Baldé, coordinatrice des femmes de l’Essonne, annonce sa démission. La démissionnaire, qui militait à l’APR depuis 2009, est une responsable dont l’engagement pour le rayonnement de la famille politique du chef de l’Etat en France est connu de tous. Femme de terrain, efficace et respectée, elle fait aussi partie de la race des militants disciplinés.
La page de l’APR tournée, Sirah Baldé a décidé de faire valoir ses compétences politiques aux côtés de Khalifa Sall, un des plus sérieux adversaires potentiels du candidat de BBY à la présidentielle de 2019, selon des observateurs. Qui estiment que c’est justement parce qu’il est redouté que le pouvoir instrumentalise la justice pour le maintenir en prison.

Publicité
Publicité

Invitée par nos confrères de L’Essentiel à donner les raisons de sa démission, elle répondra : «Ma décision est irréversible, je démissionne de l’APR car je ne peux pas continuer à travailler dans un parti divisé. L’APR va mal, pire les gens ne veulent pas prendre conscience de l’importance des enjeux futurs. Ils ne mobilisent leur énergie que dans le crêpage de chignons. Les plus forts cherchant toujours à dévorer les plus faibles. Je ne peux évoluer dans un environnement comparable à une jungle.»
Ousmane SAMB – Senegal7

Publicité
Publicité

SENEGAL7TV

LAISSER UN COMMENTAIRE