Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Les organisateurs des Gamou de Thiénaba et Ndiassane n’ont pas été tendres, ce matin, avec la Senelec et la Rts qu’ils accusent, à mots voilés, de saboter la bonne organisation de leurs événements.

S’en prenant, d’abord, à Mouhamadou Makhtar Cissé, Dg de la Senelec, ils l’ont accusé, sans gants, d’avoir ordonné, l’année dernière, à ses services de leur couper l’électricité à cause des factures impayées.
«Il a fallu l’intervention du président de la République pour le rétablissement du courant. Malgré tout, la Senelec avait traîné les pieds. Nous avions beaucoup souffert avant que le courant ne revienne», charge El Hadji Diop, leur coordonnateur.

Publicité
Publicité

Présidant la rencontre, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a tenté de prendre la défense de la Senelec. «Il faut savoir que la Senelec fait du commerce. Vous devez payer les factures par force ou bien le khalife le paie. Il n’y a pas de l’électricité gratuite. La Senelec ne fait rien dans la gratuité», précise-t-il.

Les organisateurs ont aussi déploré la non médiatisation de leurs événements par la Rts.«Nous avons un problème avec la Rts. Nous ne comprenons pas ce qui se passe réellement. Chaque année, la Rts nous boycotte. Elle ne couvre pas notre événement. Nous ne savons pas pourquoi», accuse le nouveau porte-parole de la famille Ndiassane.
Cheikh KANE / SENEGAL7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE