Partager
ANNONCE

Irrité par la sur-médiatisation de la politique, Youssou Ndour plaide pour des débats économiques
Ministre-conseiller du président de la République, Youssou Ndour n’a pas caché son ras-le-bol contre la pléthore de débats organisés au Sénégal, autour des questions qui portent sur la politique. Invité à la réunion de concertation des acteurs pour «un secteur privé national fort», le patron du Groupe futurs médias (Gfm) a dit en avoir assez, avant d’appeler ceux qui s’agitent dans le secteur privé national à collaborer avec les organes de presse pour alimenter le débat sur l’économie, l’emploi et le business.

«Aujourd’hui, au sortir de cette rencontre, on peut dire qu’on a de l’espoir qu’il puisse prochainement avoir un débat économique. Il doit s’installer un débat économique au Sénégal. La question de l’emploi est d’une importance capitale. Invite a été faite à tous les acteurs du secteur privé national pour qu’il y ait des débats économiques. Il est évident que tout ne sera pas gratuit, à ce propos, mais la réalité est que nous avons, au Sénégal besoin d’entamer un débat économique. On n’en a assez de ces autres types de débats», fulmine-t-il.

A propos de la réunion de concertation initiée par l’Unccias, il ajoute : «Je retiens trois choses de cette rencontre et je remercie le président Serigne Mboup de m’y avoir invité. La première, c’est la volonté de ces patrons d’accompagner le président de la République sur son programme dénommé Pse. La deuxième chose, je pense que, pour bien préparer les élections de représentativité, tout est bien fait. Il y a une présentation. Il y a l’historique et il y a une certaine vision». Ce dont il dit féliciter le président de l’Unccias, Serigne Mboup, avant d’évoquer le troisième point.

«L’autre chose, c’est que le secteur privé national doit être fort. Le secteur privé national doit communiquer. Comme j’ai eu à le dire, l’union fait la force. Ce que nous sentons aujourd’hui, c’est qu’il y a une cohésion, un cadre de discussion. Et cela nous donne vraiment beaucoup d’espoir pour ce que nous appelons le débat économique. Nous demandons aujourd’hui au Sénégal, un débat économique. Un débat au cours duquel les gens vont parler d’économie, d’emplois, de business. Je me réjouis de voir, les acteurs eux-mêmes, au devant de la scène. Et en tant qu’entrepreneur, je suis très honoré», a-t-il dit.

Youssou Ndour, interpellé au sortir de la rencontre qui s’est tenue ce samedi 09 avril dernier à Dakar, a souligné la rareté de ce type de débat qui profiterait beaucoup plus à l’économie Sénégalaise. «Moi je suis patron d’un groupe de presse. Je représente aujourd’hui le patron de tous les groupes de presse qui sont-là. Et il nous faut le reconnaitre. Il n’y a pas de débat économique dans nos médias. Nous sommes dans le secteur privé. Effectivement, on ne peut pas travailler gratuitement tout le temps. Nous travaillons. Nous avons des charges et tout. Mais aujourd’hui, nous devons nous ouvrir aux opérateurs pour qu’il y ait beaucoup plus de débat autour de l’économie et de l’emploi. Je pense que c’est très important», a conclu le ministre-conseiller.

Auteur: Youssoupha MINE – Seneweb.com

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE