Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Me Assane Dioma Ndiaye, avocat à la Cour et conseil des ONG Sénégalaises de défense des droits humains, annonce saisir la Chambre administrative de la Cour suprême d’un  « recours pour excès de pouvoir » contre l’arrêté interdisant les manifestations politiques au centre-ville de Dakar.

Publicité

Ce recours pour « excès de pouvoir » enclenché contre cet arrêté daté du 20 juillet 2011 et dénommé « arrêté Ousmane Ngom » , est motivé par l’interdiction des manifestations dans le centre ville, compris entre l’avenue El Hadji Malick Sy et le Cap manuel. L’avocat a demandé l’abrogation pur et simple de l’arrêté pour illégalité. Car selon lui, l’arrêté restreint les liberté des citoyens. Des libertés qui sont garanties par la constitution du Sénégal. info RFM

Publicité

Souleymane Sylla-senegal7

 

 

 

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE