Partager

Le footballeur néerlandais Johan Cruyff est mort, jeudi 24 mars, à Barcelone. La légende du football avait notamment remporté trois Ballons d’or, la plus grande distinction individuelle pour un joueur (1971, 1973, 1974).

« Le 24 mars 2016, Johan Cruyff (68 ans) est décédé à Barcelone, entouré de sa famille après un dur combat contre le cancer. C’est avec une grande tristesse que nous demandons de respecter  l’intimité de sa famille  durant son deuil. »

L’incarnation du « football total »

Le Néerlandais avait notamment remporté trois Ballons d’or, la plus grande distinction individuelle pour un joueur (1971, 1973, 1974). Le meneur de jeu avait révolutionné ce poste, en clubs (Ajax Amsterdam et Barcelone, entre autres) et en sélection avec les Pays-Bas .
Finaliste du Mondial 1974 et incarnation du « football total » avec les Pays-Bas, Cruyff avait révélé en octobre 2015 être  atteint d’un cancer des poumons. Grand fumeur, il avait abandonné le tabac  en 1991 à la suite d’une intervention chirurgicale au cœur.
Il y a un peu plus d’un mois, Cruyff avait donné des nouvelles rassurantes : « J’ai l’impression de mener  2-0 en première période d’un match que je suis sûr que je finirai par gagner. »
« Après plusieurs séances de traitements médicaux, je peux dire  aujourd’hui que les résultats sont très positifs grâce à l’excellent travail  des docteurs, à la gentillesse des gens et à mon mental positif », assurait-il alors encore dans un communiqué publié par sa société, Cruyff Management .
Johan Cruyff restera donc dans les mémoires comme l’incarnation du « football total » pratiqué par l’Ajax d’Amsterdam, roi d’Europe  au début des années 1970. Aux côtés des Johan Neeskens, Ruud Krol, Arie Haan et autres Barry Hulshoff, il a émerveillé tous les amoureux du beau jeu.

Johan Cruyff face à Sepp Maier lors de la finale du Mondial 1974.

Mythe à l’Ajax et à Barcelone

Longiligne, d’apparence fragile, Cruyff fut au temps de sa splendeur à l’Ajax (1964-1973) la référence au poste de meneur de jeu, le chef d’orchestre. Il fut une source d’inspiration pour des joueurs comme Michel Platini. Coup d’œil, précision des passes, rapidité, technique en mouvement, talent de buteur, Cruyff possédait tout le bagage du joueur moderne.
Professionnel dès 17 ans à l’Ajax, Cruyff s’imposa avec le numéro 14 dans le dos, numéro resté mythique. Il rejoint ensuite le FC Barcelone dirigé par son compatriote Rinus Michels (1973-1978).

Parmi les images qui resteront, il y a cette finale de l’ancêtre de la Ligue des champions en 1972 à Rotterdam, entre l’Ajax Amsterdam et Inter Milan remportée 2 à 0 par les Néerlandais. C’était la deuxième des trois victoires d’affilée de l’Ajax, et cette finale de 1972 consacre le chatoyant « football total » des Néerlandais face au rugueux « catenaccio » de l’Inter. Cruyff, auteur des deux buts, est au sommet de son art.

 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=kIAVTd3jVe8]
lemonde.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE