Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Le parti socialiste (Ps) réclame beaucoup plus de ministres dans le prochain gouvernement, l’Alliance des Forces du progrès(Afp) quant à elle, préparerait sa candidature pour 2024.Du côté des apèristes, Amadou Bâ devient l’homme à abattre. La question est d’actualité, Benno Bokk Yaakaar va-t-elle survivre de ses soubresauts  au regard des nouvelles  postures constatées du côté des alliés de tous bords ?

Publicité
Publicité

Si la politique est parfois définie comme une logique qui n’a point de logique, il ne serait guère superflu d’affirmer sans risque de se tromper que les alliés de tous bords au sein de Benno Bokk Yaakaar (Bby) ne se piffent plus pour des raisons contingentes. Ainsi, au-delà du Ps qui réclame beaucoup plus de ministres, de l’Afp qui se prépare à opposer sa candidature au candidat sortant en 2024 et d’un groupe d’apèristes qui chercheraient la tête d’Amadou Bâ ; Bby est presque au bord  de l’implosion. Le Chef de l’Etat n’a pas encore prêté serment après avoir remporté la présidentielle le 26 février dernier mais déjà, c’est le choc des ambitions au niveau de la majorité présidentielle. L’après-Macky se prépare à grands renforts de manœuvres. Tout le monde n’est pas à découvert dans cette lutte effrénée en prévision de 2024 car certains restent toujours embusqués bien que nourrissant beaucoup d’ambition à cet effet. Le Chef de l’Etat va-t-il siffler la fin de la récréation ? Les gâteaux ministériels seront –ils distribués  équitablement ? Les apèristes laisseront-ils l’Afp leur ravir la vedette en 2024 ? Autant de questions en suspens et qui agitent de jour en jour le bateau Bby   qui pourrait connaitre un naufrage où seuls ceux que le président de l’Apr souhaiterait sauver auront droit à des embarcations  de sauvetage.

Assane SEYE-Senegal7

 

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE