Partager

Les «Calebasses de l’Excellence» n’ont pas seulement été une rampe de lancement pour l’image du Sénégal en France. En effet, un gros système d’arnaque et d’escroquerie a été mis en place, orchestré par les organisateurs de cet événement et ce pourtant malgré un impact médiatique retentissant.

Tout se passe en fin d’année 2016, au moment de la visite d’Etat du président Macky Sall en France, les «Calebasses de l’excellence» devraient récompenser et mettre à la lumière du jour les dignes sénégalais de la Diaspora. Cette mise en évidence est réussie, car une fiche de l’organisateur, Papa Amadou Mbodj a été diffusée par l’hôtel Ibis à l’ensemble de ses autres pairs de la capitale française pour pointer et interdire l’accès et la réservation des hôtels à cet homme qualifié d’»escrocs»

Une grosse ardoise avoisinant les 4000 euros,-somme qui est en constante augmentation, car les rejets de paiements se font au jour le jour-. Contacté, Mr Gins, le directeur de l’hôtel Ibis de Clichy -dans la petite couronne de la région parisienne- parle de la «plus grosse fraude subie» engendrant du coup la «plus grosse perte». En effet cette somme représente plus de 50 nuitées.

Selon les informations obtenues par SeneNews.com, la fraude se manifeste par une réservation prépayée sur le site internet de l’hôtel et ensuite, s’en suit une opposition de paiementau niveau de la banque par le mauvais payeur. Au moment de la réservation, si le système prépayé est validé, «cela signifie que le compte bancaire est assez créditeur, pour faire passer la transaction», nous informe le directeur de l’hôtel. Ensuite l’opposition qui s’en suivra ne sera pas envoyée à l’hôtel, qui en fin de séjour de ses clients envoient les demandes de paiements qui seront évidemment rejetées.

L’hôtel nous informe que de grandes personnalités -dont nous préférons taire leurs noms-ainsi que certains membres de leur famille ont séjourné dans ces chambres avec pour chacun une durée moyenne d’une semaine. «Nous avons par tous les moyens essayé de joindre Mr Mbodj ainsi que tous ses acolytes, sans aboutir à un résultat. Si nous portons plaintes, ce sont ces personnes qui étaient dans ces chambres qui devront répondre devant la justice», avance le directeur de l’Hôtel. Car, rajoute-t-il «un interlocuteur sur son numéro de téléphone au Sénégal réfute être Mr Mbodj en question» -alors que pendant notre enquête nous avons bien pu le joindre sur ce numéro, ndlr-.

Un de ses acolytes Mr Mbaye, «organisateur des réservations«, selon le directeur de l’hôtel, qui a eu à répondre à un des mails avoue mettre en opposition ses cartes bancaires, car il n’a pas été payé par les organisateurs de l’événement. «Nous avons aussi diffusé sa photo ainsi que son identité à l’ensemble de notre chaîne d’hôtels, pour empêcher à cet individu d’accéder à nos chambres, connaissant ses méthodes frauduleuses«, rajout -il.

Au cour de notre enquête, nous avons appris que le «même couac» a été noté à la fin de la cérémonie de ces «Calebasse de l’Excellence». L’organisateur avait été bloqué par Mike Sylla, un des prestataires qui avait fait défiler des mannequins lors de la cérémonie. Ce dernier ne lui réclamait pas moins de 500 euros et Mr Mbodj a dû rester plus de deux heures confiné aux pavillons -Pavillon Gabriel dans le 8e arrondissement de paris- après le départ des invités.

Nous avons joint Mr Mbodj par téléphone. Ce dernier ayant réfuté ces accusations.

L’hôtel attend d’être payé dans les plus brefs délais. Autant dire que cet événement a été un énorme fiasco. Une dette qui ne cesse d’augmenter tous les jours et une image du Sénégal encore ternie pour un événement qui était censé mettre à l’honneur le pays de la Teranga.