Partager

Suite au tollé suscité par les sacs que waly exhibe dans son dernier clip, je tenais à adresser cette lettre ouverte à mon collègue et ami Waly Ballago Serck.

Il ne s’agit nullement de prendre parti ou de défendre l’indéfendable mais force est de constater que cette affaire a rapidement pris des proportions inquiétantes. Il est vrai que Waly a ouvert « la boite de Pandore » mais les réactions excessives suscitées par cette affaire nous interpellent tous. A mon humble avis, on devait recadrer Waly et le soutenir. Il est vrai que nous vivons au Sénégal et que nous avons nos réalités et personne n’en disconvient. Waly s’est expliqué et il a livré son avis sur les homosexuels et leurs pratiques déviantes qu’il ne saurait cautionner. Au-delà de la personnalité de Waly, je plaide pour un soutien plus agissant à nos jeunes artistes.

Au Sénégal, c’est regrettable de le dire, on a la fâcheuse habitude de vouloir casser et détruire nos icônes au lieu de les soutenir. C’est comme si on se délectait des malheurs et errements de nos célébrités. Il ne se passe pas une seule journée sans que l’on ne sorte une énormité sur nos hommes célèbres. Quand on a la chance d’avoir de jeunes acteurs culturels talentueux de la dimension de Waly Ballago Seck, on doit les soutenir et les encourager. On peut les rappeler à l’ordre, au besoin, mais on ne doit pas les lyncher et les livrer à la vindicte populaire. Il est préférable de les conseiller et de les corriger mais il ne faut pas les brûler.

Waly a une famille, des enfants et une mère. Et ces personnes sont les plus touchées par ces attaques. Il faut avoir raison garder et ne pas tomber dans le nihilisme. Comme il l’a si bien dit, Waly est devenu par la force des choses une valeur sûre de notre musique et personne ne peut nier cet état de fait.

Il n’est pas question de l’idéaliser ou de tout lui permettre mais surtout de le rectifier, au besoin, sans verser dans la véhémence et le dénigrement.

Il faut relativiser et donner une seconde chance à Waly qui a certainement retenu la leçon. Ce garçon ne mérite pas cette levée de boucliers et il faut tourner la page et le soutenir dans son inlassable combat pour le rayonnement d’une musique sénégalaise conquérante.

C’est juste un soutien que je tenais à apporter à Waly qui traverse des moments difficiles et il n’est pas indiqué de profiter de ces périodes d’errance pour le descendre et bruler tout ce qu’il a réalisé. Pour terminer j’invite les uns et les autres à dépassionner le débat et à passer à autre chose car il est temps d’aller à l’essentiel.

Baba Hamdy 

Artiste Musicien

Directeur du label 1000 mélodies Dakar

 

ilovesenegal.org

LAISSER UNE RÉPONSE