Partager

En cette veille des élections législatives, la majeure partie de l’opposition se retrouve autour d’une coalition dénommée Mankoo Taxawu Senegaal (entente pour veiller sur le Sénégal). Un bloc qui fera certainement mal au régime du président Macky Sall parce composé de grandes formations politiques notamment le Pds de l’ancien président Abdoulaye Wade, le Rewmi de l’ex-Premier ministre Idrissa Seck, le Grand-Parti de Malick Gackou pour ne citer que celles-là.

A noter que la quasi-totalité des membres de cette nouvelle coalition, qui vient à peine d’être mise sur pied, est constituée de mécontents de Benno, coalition qui avait porté le Président Macky au pouvoir en 2012 face à Abdoulaye Wade, devenu d’aujourd’hui figure de proue de l’opposition.

Cependant, Mankoo Taxawu Senegaal qui vise une majorité à l’hémicycle aux prochaines législatives n’est pas totalement disposée à partir à l’assaut des joutes car les différents membres constitutifs ne se sont pas encore entendus autour de l’essentiel, surtout sur le partage du «butin» en cas de victoire.

Qui sera tête de liste ?

Quels sont les candidats qui seront investis dans les différents départements ?

Si l’opposition sortira glorieuse, qui sera le premier ministre ?

Qui sera le Président de l’assemblée nationale ?

Quel programme de gouvernement sera appliqué ?

Ces différentes interrogations constituent une équation à résoudre afin d’assoir les bases d’une coalition solide et combative. C’est dire donc que Mankoo Taxawu Senegaal a de gros problèmes internes à régler avant de s’attaquer aux législatives.

Senegal7.com