Partager

Quelques jours après sa défaite devant Modou Anta de Thiès,  Zarko sort de son mutisme. Et c’est pour frapper fort. « Je regrette d’avoir quitté l’écurie Rock Energie», peste le chef de file de l’écurie Grand Yoff. Et pour cause, il avance : A grand Yoff, il y a un manque de solidarité. Les bonnes volontés qui sont là n’aident pas les lutteurs. Ils ne nous prennent pas au sérieux. Ici, c’est le lutteur lui-même qui fait tout pour lui. Devant une telle situation, ils veulent que nous devenions  roi des arènes. Cela est impossible», se désole-t-il.

Senegal7.com

LAISSER UNE RÉPONSE