Partager

C’est une lapalissade. La cohabitation à l’assemblée nationale entre opposition et gouvernement, ne fait l’affaire de Macky Sall. Et le premier l’a bien compris. En marge d’une visite à Tivaouane mardi pour la pose de la première pierre du Centre de promotion et d’insertion sociale (Cprs), Mahammad Boun Abdallah Dionne qui invite les populations de la ville sainte à s’inscrire massivement sur les listes électorales, fait, néanmoins, un aveu de taille.

En effet, dans les colonnes de L’Observateur de ce mercredi, le Premier ministre déclare que «si Macky n’a pas la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale en 2017, il ne pourra pas gouverner».

D’après lui, c’est le moment pour les populations de cette cité religieuse de retourner l’ascenseur au chef de l’Etat qui a réalisé d’importantes infrastructures à Tivaouane. Car, si ces Législatives sont cruciales pour que le chef de l’Etat puisse dérouler son projet de société.

LAISSER UNE RÉPONSE