Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Mamadou Ndoye reste convaincu que, comme avec l’histoire du mandat de 5 ans, le moment venu, Macky Sall va saisir « sa Cour constitutionnelle », pour tenter un 3e mandat. Mais l’ancien patron de la Ld note que s’il le fait, il sortira par la mauvaise porte.

Publicité

Mamadou Ndoye, a ancien patron de la Ld ne cache pas son scepticisme, à propos de l’appel au dialogue du chef de l’Etat qui, dit-il, lors des dialogues précédents, n’a jamais su se hisser à la hauteur d’un « homme d’Etat », comme l’avait fait Diouf, avec le code consensuel de 1992.De même, il souligne que Diouf et Wade, invités par Macky Sall peuvent peut-être jouer le rôle de facilitateurs, mais ne peuvent diriger ce dialogue. Sur la transhumance qui atteint son pic à la veille de la présidentielle, Mamadou Ndoye explique comment les « questions alimentaires » ont été déterminantes. Parlant du Pse, il déplore non seulement qu’on se contente de faire des réalisations, sans s’occuper de l’efficacité et de l’impact des investissements, mais aussi la mise à l’écart du privé national au profit des étrangers, rapporte Les Echos. La question de la dissolution de l’Assemblée nationale, du chef de l’opposition…, ont été aussi passés au crible par M.Ndoye, qui indexe la responsabilité de Macky Sall et son régime.

Publicité

Assane SEYE-Sengal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE