Partager

Le Festival mondial des arts nègres (Fesman) organisé sous le défunt régime libéral continue de faire parler de lui. Si 105 milliards ont été investis en lieu et place de 5 milliards initialement prévus, de lourdes sanctions pourraient tomber sur la tête des responsables de ce scandale financier. L’annonce a été faite, ce jeudi, à l’Assemblée nationale par le Ministre de la Culture et de la Communication.

«L’Inspection générale d’Etat est en train de mener des investigations. A ce niveau, tant que l’enquête n’a pas révélé ses secrets, je ne peux pas donner un chiffre exact», a dit Mbagnick Ndiaye.

LAISSER UN COMMENTAIRE